Rechercher
  • Etienne Pralong

Qu’est-ce que l’économie circulaire ?


qu'est ce que l'economie circulaire


Une économie circulaire implique la production durable de biens et de services en limitant la consommation et le gaspillage des ressources et la génération de déchets. Il n'y a pas de définition officielle d'une économie circulaire. « Circulaire » faisant référence à la boucle économique créé dans un système où rien ne sort de cette boucle, chaque élément étant réutilisé ou recyclé. Une économie circulaire est l'opposé d'une économie linéaire, qui comprend l'extraction, la fabrication, la consommation et l'élimination.


Au lieu de cela, une économie circulaire vise à limiter le gaspillage des ressources naturelles en repensant la façon dont nous les produisons et les consommons. Une économie circulaire rassemble un ensemble de pratiques qui produisent des biens et des services, dans le but d'optimiser l'utilisation des matériaux et de l'énergie et de limiter la consommation et le gaspillage.


Les systèmes basés sur une économie circulaire contrastent avec les systèmes économiques linéaires qui ont défini les systèmes de production et de consommation depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. Au lieu de cela, l'économie circulaire est modélisée comme un cycle, chaque étape menant à la suivante. L'économie circulaire est une vision économique systémique, c'est-à-dire qu'elle adopte une vision globale de l'économie, depuis l'extraction initiale des matières premières jusqu'à la fin du déchet ultime, jusqu'aux différentes étapes de la vie d'un produit.


Les principes fondamentaux du concept d’économie circulaire


L'économie circulaire est composée de 3 domaines comportant 7 piliers. Allant de l'approvisionnement durable jusqu’à la fin de vie du produit.


Les 3 domaines sont :

  1. La fabrication de biens et services.

  2. L’utilisation énergétique et matérielle pour satisfaire le consommateur.

  3. La gestion des déchets et le recyclage.


 

Les 7 piliers de l’économie circulaire


1 - Approvisionnement durable

L'approvisionnement durable concerne la manière dont les ressources sont utilisées et extraites. Il vise à mettre en place des politiques d'approvisionnement responsable visant à limiter l'impact environnemental des déchets d'exploitation et de valorisation des matières énergétiques et minérales ou des aménagements agricoles et forestiers.


2 - Ecoconception

Le terme fait référence à la réflexion nécessaire pour créer un produit ou un service aussi respectueux de l'environnement que possible tout au long de son cycle de vie.


3 - Ecologie géographique et industrielle

Par l'échange de trafic ou la collecte de la demande, se forme le schéma d'organisation inter-entreprise. Les piliers de l'économie circulaire, de l'industrie et de l'écologie territoriale visent à optimiser les ressources du domaine d'activité, qu'il s'agisse d'énergie, d'eau, de matériaux, de déchets ou d'équipements et de savoir-faire. Cette approche s'inspire du fonctionnement des écosystèmes naturels.


4 - Economie fonctionnelle

Cette économie est basée sur la coopération, elle est donc plus encline à partager qu'à posséder. Le but est de vendre des services liés au produit, évitant ainsi la surconsommation. Par exemple, il y a le covoiturage.


5 - Consommation responsable

Prendre en compte l'impact socio-environnemental de toutes les étapes du cycle de vie d'un produit lors de l'achat, que ce soit en tant qu'acteur économique ou consommateur.


6 - Durée d'utilisation prolongée

Les objets peuvent avoir plusieurs vies même s'ils sont endommagés. Les consommateurs peuvent se tourner vers les dons, les achats d'occasion, les réparations ou les ventes.


7 - Recyclage, mise au rebut du produit

Réutilisez les matières premières des articles indisponibles pour créer de nouveaux articles sans produire plus d'articles.


l'economie circulaire

L’économie circulaire et la loi


La Suisse a mis en place plusieurs lois, notamment depuis 1980, pour transiter d’une économie classique à une économie circulaire. Ainsi, le 19 juin 2020, le rapport du Conseil fédéral suisse a mis en place des mandats et procédures pour étudier et améliorer la fiscalité par rapport à l’économie circulaire, favorisant les comportements écologiques et pénalisant ceux qui font obstacle à l’économie circulaire


Les objectifs de la Suisse sont clairs :

  • Informer plus efficacement les consommateurs.

  • Combattre le gaspillage alimentaire.

  • Mettre un terme à l’obsolescence programmée.

  • Produire plus intelligemment.

  • Pénaliser les mauvaises habitudes

  • Inciter fiscalement les entreprises prêtes à contribuer à l’économie circulaire


La Suisse met également la priorité sur le principe de circularité dans la branche « gestion des déchets » ainsi que l’allongement de la durée de vie des produits en favorisant une économie qui met un point d’honneur sur la qualité


De plus, de nouveaux mandats légaux européens créent de nouveaux objectifs ambitieux, tels que mettre fin à l'utilisation du plastique, du gaspillage alimentaire et la limitation des gaz à effets de serre. Pour ce faire, la loi met en œuvre interdiction après interdiction l'utilisation du plastique à usage unique.


La feuille de route en économie circulaire


La loi de transition énergétique pour la croissance verte étant établie dans de nombreux pays européens comme la France ou encore les Pays-Bas, la Suisse elle cadre des objectifs ambitieux pour enclencher la transition de leur économie actuelle vers une économie circulaire.


Pour ce faire, une feuille de route suisse propose différentes mesures factuelles pour valider les objectifs au plus tôt. Elle résulte de plusieurs années de recherche sur le sujet.

Elle résulte par ailleurs d’aides telles que le soutien de la fondation MAVA et du fond d'engagement Migros, Circular Economy Switzerland a pour objectifs de faire progresser l'économie circulaire sur le territoire suisse


Cette feuille de route pour l’économie circulaire comporte les objectifs suivants :

  • Augmenter le recyclage du plastique

  • Que les émissions de gaz à effet de serre soient diminuées : grâce au recyclage du plastique, économiser plusieurs millions de tonnes de CO2 supplémentaires chaque année.

  • La création emplois supplémentaires, y compris dans des métiers nouveaux, tel le modèle néerlandais


L’agenda du développement durable 2030 de la Suisse va être soutenu par les objectifs européens de l'économie circulaire.


Un concept qui créer de l’emploi


Comme vous avez pu le voir, l'économie circulaire permet de créer d'innombrables emplois.

À l’heure actuelle 300 000 personnes travaillent dans ce domaine.

La majorité de ces métiers touche à la filière industrielle.

Grâce à cela, des emplois locaux sont créés ce qui empêche la délocalisation.

Pour information, le recyclage crée 25 fois plus d’emplois que la mise en déchetterie.


economie circulaire suisse

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout